Depuis la nouvelle réforme du Code du travail, Le Comité social et économique va devenir l’instance dans laquelle vont fusionner de nombreuses entités qui existaient au sein de l’entreprise. Jusque là, elles avaient leur propre mode de fonctionnement et l’on avait tendance à déplorer le manque de cohésion dans leurs actions. Aujourd’hui, le CSE va permettre au comité d’entreprise, de sécurité et bien d’autres d’agir de concert.

La défense collective des intérêts salariés

L’intérêt premier d’un comité d’entreprise et a fortiori du CSE qui sera mis en place dans les entreprises est d’assurer la représentation collective des employés. Il regroupera les délégués du personnel, le comité d’entreprise ainsi que le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Ces trois institutions pourront ainsi œuvrer de concert pour assurer au mieux la défense du personnel et contribuer ainsi à améliorer les conditions de travail. 

La défense individuelle

Lorsqu’un salarié se trouve dans une certaine difficulté sur son poste, il peut faire appel à son syndicat, mais aussi au comité d’entreprise qui jouera alors un rôle d’intermédiaire. Généralement, le dialogue passe beaucoup mieux lorsqu’on fait appel à eux plutôt qu’aux premiers, car les membres sont élus parmi les membres du personnel. N’hésitez pas à leur demander conseil si vous en avez besoin, aussi bien sur des questions relevant de votre évolution dans l’entreprise qu’en cas de difficultés avec votre hiérarchie.

Des avantages sociaux

Aujourd’hui, le salaire n’est plus la seule source de revenus des salariés. Très souvent, au moment du recrutement d’un nouvel employé, les employeurs compensent l’annonce du montant de la rémunération avec plusieurs types d’avantages sociaux. En dehors des tickets-repas, restaurant, des bons cadeaux dans les magasins partenaires. Le comité d’entreprise se charge aussi de négocier d’autres petits cadeaux et des réductions dans des établissements, de loisirs, des clubs de sport, des cinémas ou encore des salles de concert.