Si ceux qui s’opposent au projet de loi travail ne cessent de continuer leurs actions, plusieurs stations-service subissent encore la pénurie. D’après le président du Medef, les syndicats adoptent des ‘méthodes irresponsables’.

Qu’en est-il des mouvements sociaux ?

Dans le pays, la grève est votée dans l’ensemble des raffineries. Cette grève, votée ce mardi en Seine-Maritime, survient à la suite des interventions des autorités en Fos-sur-Mer. Selon certaines sources, il y aura une diminution de 50% sur le débit auprès d’Exxon Mobil à Gravenchon.

La pénurie est-elle inévitable ?

Le secrétaire d’État aux Transports a affirmé que le pays ne risque pas encore de pénurie, car on dispose encore de suffisamment de carburant. De plus, il a confirmé que le pays dispose de stocks stratégiques. Ceux-ci sont mis en place dans le cadre d’une directive européenne imposant la détention de stocks correspondant à 3 mois de consommation. Aussi, s’il y a blocage des raffineries, l’importation peut également se faire, expliquent les experts.

Sur le plan local, la situation n’est pas aussi délicate. En effet, 191 dépôts pétroliers (91 sont de grande taille) sont répartis un peu partout dans le pays. Si quelques-uns de ces dépôts sont bloqués, il est possible de s’approvisionner auprès d’autres dépôts.

Les causes des pénuries locales

Les pénuries ne sont pas toutes causées par les blocus ou les grèves au sein des dépôts et raffineries. En effet, beaucoup d’automobilistes se sont empressés de faire le plein dans les stations-services par peur, ce qui a contribué à l’épuisement des cuves de celles-ci. Ce genre de comportement est souvent observé lorsqu’une menace de pénurie apparait.

Blocages, grève et barrages, comment l’autorité doit intervenir ?

Il y a une grande différence entre blocage, grève et barrage. La grève qui est un droit constitutionnel consiste à cesser de travailler. En cas de grève, la raffinerie ne peut pas recruter d’autres salariés pour les remplacer. En 2010, Nicolas Sarkozy a réquisitionné les grévistes pour remettre en marche la raffinerie. Mais la réquisition est une pratique interdite. La grève implique généralement une négociation. S’il y a barrage ou blocage, les autorités sont autorisées à intervenir. Effectivement, la loi interdit aux salariés de bloquer ou de barrer la raffinerie ou les livraisons.